Les Danois sont régulièrement classés parmi les gens les plus heureux. Quelle est leur recette? En plus d’un gouvernement stable, un niveau de corruption faible, des soins de santé et un système éducatif de qualité, ils ont le hygge. Ce mode de vie basé sur le bien-être leur fait oublier les tracas quotidiens et renforce le tissu social.

Nom d’une pipe

En dernière année de secondaires, j’ai eu une prof de grec très sympa mais un peu stricte. Vers le mois de mai, période où les cours sont un peu plus relax, elle nous a un jour expliqué ce qu’elle aimait dans la vie.

En plus d’activités dont je ne me souviens plus, elle nous a dit que son mari fumait la pipe et que cette odeur évoquait pour elle quelque chose de réconfortant. Elle a ajouté que ce qu’elle adorait par-dessus tout, c’était « une bonne pipe au coin du feu »… Vous imaginez le silence dans la classe et l’effet qu’une telle déclaration peut avoir sur des garçons de 18 ans…

Aussi triviale qu’elle puisse paraître, cette confession sincère et innocente illustre parfaitement ce que les Danois appellent le « hygge ».

Un outil de bien-être

Avant de comprendre ce qu’est le hygge, il faut d’abord le prononcer. C’est peut-être la partie la plus ardue. Ca ressemble à quelque chose comme « hoo-gah » (ou [y.ɡœ], merci Wikipedia) avec une patate chaude en bouche.

On pourrait traduire « hygge », et son adjectif « hyggeligt »,  par quelque chose de douillet, confortable, rassurant mais c’est plus que cela. C’est une attitude, un style de vie en lien avec le moment présent.

Mais le hygge n’est pas destiné à être traduit, plutôt à être ressenti. Ce concept est profondément ancré dans l’ADN danois et intimement lié au sentiment d’appartenance. Il ne fait pas de distinction sociale. Tout le monde le vit intensément. C’est un véritable outil de bien-être individuel qui renforce le tissu social.

Les Danois valorisent le hygge qui, d’un point de vue psychologique, serait traduit par « intimité intentionnelle » et qui se produit lorsque vous partagez des expériences sécurisantes et harmonieuses, comme un morceau de tarte devant un épisode de Derrick ou un jeu de société en famille. C’est inoffensif et ça fait du bien, sauf si on perd.

On associe généralement le hygge à l’hiver. C’est normal, les Danois s’y connaissent en hiver. Ils les passent au chaud en famille ou entre amis, ou les deux. Mais le hygge dépasse la notion de saison pour embrasser une forme de bien-être général. Seul ou accompagné mais pour une activité réconfortante qui nous sort des soucis du quotidien.

Hygge est l’occasion de ralentir pour se poser et profiter du moment présent. C’est une attitude bienveillante envers soi-même, en général avec une tasse de thé et une pâtisserie. Un livre ou des amis c’est bon aussi.

Qu’est-ce qui est hygge et qu’est-ce qui ne l’est pas?

– En hiver, un gros pull, un verre de vin, des bougies et un feu ouvert (le Monopoly est optionnel), c’est clairement hyggeligt.

– Un dimanche après-midi sous la couette avec une infusion gingembre-fenouil-cannelle à revoir Dirty Dancing (version fille) ou Cocktail (version garçon) pour la 100e fois, c’est clairement hyggeligt.

– Partager un café et un morceau de tarte après une promenade en forêt, c’est clairement hyggeligt.

– Boire un verre entre amis dans une galerie commerçante où chacun regarde son smartphone, ce n’est clairement pas hyggeligt.

Vous voyez le genre?

Un endroit ou une interaction sociale peuvent aussi être hyggeligt. Si vous êtes au Danemark et que vous avez passé une soirée agréable chez votre hôte, vous pouvez lui dire que c’était tellement hyggeligt. Il appréciera.

Inversement, dire d’une personne ou d’un événement qu’il n’est pas hyggeligt c’est risquer un incident diplomatique. Prévenez l’ambassade, ils ne rigolent pas avec le hygge.

Recette du hygge

1. L’ambiance
Outil in-dis-pen-sable du hygge: les bougies, plein de bougies. le Danemark est le plus gros consommateur de bougies. Plus la température de la lumière est basse plus elle est hygge. Donc feux de cheminée et bougies sont privilégiés (toujours avoir un extincteur à portée de main).

2. La nourriture
Dans le monde merveilleux du hygge, les calories n’existent pas. Gâteaux et viennoiseries sont hyper hygge. Votre régime attendra, votre bien-être passe avant tout. Vous reprendrez bien un peu de ce fondant au chocolat…

Pour les repas, plus un plat mijote, plus il est hygge. Et si vous lisez un livre à la lueur d’une bougie pendant que le ragoût cuit, votre coefficient hygge explose.

Les boissons chaudes, avec ou sans alcool, sont parfaites pour le hygge. Elles réchauffent les mains et les coeurs et contribuent à une ambiance détendue.

3. Le relationnel
Pour les Danois, le groupe idéal pour le hygge comprend 4 personnes. Si vous êtes une famille de 5, il faudra supprimer quelqu’un…

Idéal pour les introvertis, il permet d’intégrer un groupe, et d’y rester, pour passer un moment détendu en petit comité sans pression sociale.

4. La décoration
La maison est le quartier général du hygge. Elle doit être douillette, chaleureuse, conviviale, avec une cheminée et des coussins et de couvertures partout.

Livres, objets en bois et jeux de société sont évidemment chaudement recommandés..

Peu à peu le hygge dépasse les frontières danoises. Des endroits hygge (bars, restaurants…) ouvrent leurs portes à Londres ou à New York et on compte plus de 1000 références liées au hygge sur Amazon.

Donc si vous ne vivez pas au Danemark, pas de panique, le hygge vous tend la main. Il vous suffit de privilégier l’ambiance, la présence, le plaisir, l’harmonie, le confort et le relationnel (et les jeux de société).

p.s: si je revoyais ma prof de grec, je lui dirais: « vous savez, vous êtes tellement hygge… »

Cet article vous a plu? N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux.

Pin It on Pinterest

Share This