Découvrez 7 documentaires qui bousculent et interpellent notre façon de voir le monde à travers les portraits de personnalités atypiques, citoyens engagés et hommes de foi, tous en recherche de sens.

1. WILD WILD COUNTRY de Maclain Way et Chapman Way (2018)

Au début des années 1980, quelques milliers de disciples du maître spirituel indien Osho s’installent dans les environs d’Antelope, Oregon. Très vite, la communauté acquiert le statut de ville et devient officiellement Rajneeshpuram.

Ce documentaire présenté sous la forme de 6 épisodes d’une heure retrace ces années de folie durant lesquelles la communauté d’Osho va s’opposer au pouvoir local, puis national, sur fond d’amour libre et de dérives sectaires. Très documenté, la série donne la parole aux intervenants de tous les côtés sans jugement. Parmi ceux qui ont vécu cette utopie de l’intérieur, certains en sont revenus, d’autres y sont encore en esprit et leur émotion est palpable.

Malgré les faits avérés – les interviews et les images d’archives sont nombreuses – il est difficile d’imaginer une histoire aussi dingue. On dévore ces épisodes comme un thriller sociologique passionnant qui renforce un peu plus le mystère de la personnalité d’Osho. En effet, si le maître spirituel est au centre du film, sa philosophie et sa responsabilité restent floues.

2. LES PEPITES de Xavier de Lauzanne (2016)

Deux Français, Marie-France et Christian des Pallières, se consacrent aux enfants de la décharge de Phnom Penh. Ils les sortent de la misère et leur permettent d’être scolarisés. Un accès à l’éducation synonyme d’avenir professionnel.

Les Pépites est un hommage émouvant au travail du couple en faveur des plus démunis, une ode à la vie et une leçon de courage et d’espoir. C’est l’histoire bouleversante de gens ordinaires au coeur d’une aventure extraordinaire pleine de générosité, d’abnégation et d’optimisme.

Un film émouvant qui rend meilleur, une belle réflexion sur comment exprimer notre humanité.

3. EN QUÊTE DE SENS de Nathanaël Coste et Marc de la Ménardière (2015)

Deux amis d’enfance décident de tout quitter et prennent la route pour questionner la marche du monde et tenter de comprendre ce qui conduit aux crises actuelles.

Cri de (dés)espoir d’une génération désabusée face au mode de vie consumériste et ses conséquences écologiques, ce road-movie initiatique interroge notre modèle de société et propose des alternatives à travers les témoignages de scientifiques, biologistes, écologistes, activistes et philosophes. Les deux candides construisent leur documentaire autour de 4 thématiques (le progrès, la connaissance de soi, le lien à la nature et le pouvoir de la société civile) et d’une question principale: comment inventer de nouveaux modes de vie pour protéger les conditions de la vie sur terre?

4. TONY ROBBINS, I’M NOT YOUR GURU de Joe Berlinger (2016)

Tony Robbins est un phénomène. Ce coach de vie conseille des milliers de personnes parmi lesquelles de nombreuses célébrités. Cet américain « bigger than life » organise des séminaires durant lesquels il promet aux participants des changements radicaux. Six jours et 5000 $ plus tard, tous sont prêts pour une nouvelle vie.

Le documentaire se déroule durant l’un de ces événements, ou plutôt l’un de ces shows, en Floride. Ecrans géants, musique dynamique ou tire-larmes, témoignages poignants et séquences émotions, tout est en place pour faire du séminaire un grand spectacle à l’américaine, en mode Las Vegas. Businessman charismatique qui ne laisse pas indifférent, l’homme fascine par sa capacité à sentir les gens et mettre en pratique des techniques personnelles basées sur des méthodes de PNL.

Superficiel et agaçant dans sa forme, le film est néanmoins intéressant lorsqu’il montre Robbins dans l’intimité. A voir pour se faire une idée sur cet homme hors norme.

5. VOYAGE EN PLEINE CONSCIENCE de Marc Francis et Max Pugh (2018)

Documentaire sur le quotidien de la communauté du Village des Pruniers où est installé le moine bouddhiste zen Thich Nhat Hanh.

Voyage en pleine conscience est construit comme une rêverie autour de longs plans-séquences. C’est une immersion dans le calme, la tranquillité et la contemplation durant laquelle l’acteur Benedict Cumberbatch récite les écrits de Hanh.

Pauvre en paroles et en explications, le film n’est ni un portrait de Thich Nhat Hanh – le moine est présent mais parle peu – ni un documentaire sur la pleine conscience. C’est une invitation à ralentir. Manger, marcher, méditer… Ici, tout se déroule à vitesse d’escargot. L’ennui n’est jamais loin. C’est alors que la pleine conscience, et son appel au moment présent, révèle toute sa force.

6. LE GRAND SILENCE de Philip Gröning (2006)

Documentaire sur la communauté du monastère de la Grande Chartreuse en Isère où l’on suit les moines dans leur expérience de la foi durant 2h45 sans presque aucun dialogue.

Une expérience immersive et sensorielle ainsi qu’une proposition artistique radicale et minimaliste. Le film est à l’image de la vie de ces moines: exigeant, austère, répétitif et dépouillé. Visuellement magnifique, ce voyage méditatif et contemplatif souffre de quelques longueurs mais offre de vrais moments de plénitude.

7. MINIMALISM: A DOCUMENTARY ABOUT THE IMPORTANT THINGS de Matt D’Avella (2016)

Le documentaire suit Ryan Nicodemus et Joshua Fields Millburn, connus comme les Minimalists, lors de la tournée promotionnelle de leur livre sur le minimalisme à travers les Etats-Unis.

Ce périple est l’occasion de rencontrer des figures importantes de ce mouvement et de réfléchir sur la notion de consommation compulsive. Pour eux, il n’y a qu’une seule issue aux problèmes que nous avons créés dans notre société moderne basée sur la consommation: vivre avec moins. En se posant toujours la question de savoir si cela ajoute de la valeur à notre vie.

Dommage que la thématique environnementale, dont les enjeux sont étroitement liés aux effets de la consommation, soit peu abordée. Un film nécessaire et instructif si on est en recherche de (bon) sens. Et gardons toujours à l’esprit cette pensée: « Aimons les gens et utilisons les choses, parce que le contraire ne fonctionne pas. »

Cet article vous a plu? N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux.

Pin It on Pinterest

Share This